Articles, Nutrition

L’huile de palme durable de Malaisie provient du palmier à huile, qui est sans OGM

Aux États-Unis, l’huile végétale la plus consommée est l’huile de soya, mais à l’échelle planétaire, cet honneur revient à l’huile de palme. Il s’agit d’ailleurs de l’huile de cuisson la plus populaire au monde. L’utilisation de l’huile de palme est à la hausse aux États-Unis, surtout en raison des préoccupations suscitées par la présence de gras trans malsains dans notre approvisionnement en nourriture. Il a été prouvé que l’huile de palme naturelle sans gras trans constituait une alternative idéale à l’huile de soya partiellement hydrogénée, une source de gras trans très répandue. Vous connaissez sans doute les huiles américaines telle que l’huile de soya, l’huile de maïs et l’huile de tournesol, mais savez-vous comment l’huile de palme durable de Malaisie est produite? Tout commence avec le fruit du généreux palmier à huile de Malaisie.

 

Le fruit de ce palmier à huile unique donne une huile saine sans OGM

Si vous avez déjà voyagé aux États-Unis, vous avez sans doute vu d’innombrables champs de soya et de maïs. Aux États-Unis, plus de 90 % de ces plantes sont issues de graines génétiquement modifiées. Même si elles n’ont été introduites qu’en 1996, ces semences génétiquement modifiées sont rapidement devenues répandues, et ce en dépit des questions concernant leurs impacts économique et environnemental. L’huile de palme durable de Malaisie, cependant, provient du fruit du palmier à huile sans OGM. Cette espèce particulière de palmier à huile, aussi appelée éléis de Guinée, produit des fruits frais nourrissants en quantités abondantes à l’année longue, grâce au climat tropical de Malaisie. Et contrairement aux autres moissons d’huile qui doivent être replantées annuellement, les palmiers à huile donnent des fruits pendant plus de 25 ans. Les fermiers récoltent simplement les fruits des arbres quelques fois par mois.

 

Une acre de palmier à huile produit 11 fois plus d’huile qu’une acre de soya

Les moissons comestibles les plus importantes représentent 3,55 % de la superficie mondiale des terres agricoles, et les champs de soya représentent plus de la moitié de cette surface. Les palmiers à huile recouvrent à peine 0,23 % des terres agricoles au monde mais ils produisent la plus importante quantité d’huile. Une seule acre de palmiers à huile produit 11 fois plus d’huile qu’un champs de soya, 10 fois plus d’huile qu’un champs de tournesol et 7 fois plus d’huile qu’un champ de colza. En raison des récoltes importantes du palmier à huile, la Malaisie produit de grandes quantités d’huile de palme tout en respectant son engagement du sommet planétaire de Rio, en 1992, de conserver plus de 50 % de sa superficie recouverte de forêts.

 

Les palmiers à huile de Malaisie produisent deux types d’huile distincts et polyvalents 


Le fruit du palmier à huile de Malaisie produit la fameuse huile de palme. L’huile est obtenue par pression, un procédé semblable à celui qui permet d’extraire l’huile d’olive. L’huile du noyau du palmier est tirée de la graine du fruit. Elle est utilisée fréquemment dans l’élaboration de cosmétiques et de détergents. La composition de cette huile s’apparente à celle de l’huile de noix de coco.

 


Mots Clés: , ,

Rencontrez MPOC

Ajoutez votre réponse