Développement durable, Nouvelles

Tout indique que l’huile de palme constitue une alternative saine et sécuritaire aux gras trans

Aux États-Unis, l’agence américaine d’inspection des aliments (FDA) devrait bannir les gras trans d’ici les prochaines semaines. Selon les estimations, environ 66 pour cent des marques ont réduit la teneur en gras trans de leurs produits entre 2007 et 2011. Mais une interdiction totale et rigoureuse obligera inévitablement l’industrie à adopter des mesures supplémentaires. En raison de sa durabilité, de son rendement et de ses avantages pour la santé, l’huile de palme durable de Malaisie a été désignée comme l’une des meilleures alternatives aux gras trans. En effet, l’huile de palme durable de Malaisie est :
• Naturellement sans gras trans
• Résistante à la détérioration
• Polyvalente et adaptable
• Sans OGM
• Nourrissante
• Durable socialement et écologiquement

Les spécialistes s’expriment sur les alternatives aux gras trans
Les gras trans contribuent à donner de la texture et du goût aux aliments tout en augmentant leur durée de vie. Mais leur remplacement ne devrait pas être problématique. Après avoir mené une longue enquête sur les alternatives possibles, la Table ronde des spécialistes des acides gras (Fatty Acid Expert Roundtable), un panel multidisciplinaire réunissant des spécialistes de la nutrition et de la santé, a établi que « lorsqu’un gras solide est essentiel au goût ou à la forme d’un produit alimentaire, les seules options en gras saturés disponibles actuellement pour remplacer les acides gras trans sont l’huile de palme ou l’acide stéarique interestérifié ». L’huile de palme de Malaisie est polyvalente et bénéficie d’un ratio équilibré d’acides gras insaturés et saturés. Cette huile nourrissante peut être modifiée pour une grande variété d’utilisations.
Un article de David C. Klonoff, M.D., FACP, datant de 2007 et publié dans le Journal of Diabetes Science and Technology, énumère des options supplémentaires, notamment des produits hydrogénés modifiés interestérifiés et génétiquement modifiés ainsi que les huiles saturées naturelles. Il fait toutefois une mise en garde : « Les risques à long terme liés à la consommation de gras interestérifiés sont inconnus ».
L’auteur ajoute que les huiles naturellement saturées étaient largement utilisées par l’industrie agroalimentaire dans la préparation des aliments traités avant qu’elles ne soient remplacées par les huiles hydrogénées de soya, de maïs et de tournesol. On croyait à cette époque que les huiles naturellement saturées augmentaient le risque de maladies cardiaques. Or, depuis la publication de cet article, une métaanalyse publiée par les Annals of Internal Medecine a prouvé qu’il n’existait aucun lien entre les gras saturés alimentaires et le risque de maladie cardiovasculaire.
L’huile de palme de Malaisie : une alternative durable aux gras trans
Alors que le public manifeste un intérêt grandissant pour les aliments purs et l’agriculture durable – le site Internet d’information culinaire Food Navigator soutient que la durabilité n’est plus une préoccupation secondaire pour les fabricants de nourriture et leurs fournisseurs. Les fabricants qui cherchent à remplacer les gras trans devraient songer à l’huile de palme sans OGM produite en Malaisie. L’huile de palme est également reconnue comme la culture d’huile la plus efficace en terme de production par rapport à la superficie des terres agricoles au monde. À production égale, elle ne demande en effet qu’environ un dixième de la superficie nécessaire aux autres cultures d’huile de graines.
L’industrie de l’huile de palme de Malaisie est très encadrée. Elle s’est engagée envers la durabilité et suit ses trois principes commençant par la lettre P : population, planète et profit. On reconnaît également les efforts de l’industrie qui soutient diverses initiatives de protection de la vie sauvage, notamment le sanctuaire pour éléphants de Bornéo, et contribue à l’augmentation du niveau de vie des communautés qui travaillent sur les plantations de palmiers à huile.


Mots Clés: , , , , ,

Rencontrez MPOC

Ajoutez votre réponse